L’expérience sculpte la conscience

Comme vous le savez, Signos accorde beaucoup d'importance aux travaux qui nous aident à comprendre comment notre cerveau traite les informations et comment il construit les connaissance. Et nous tentons à chaque fois de faire part de ces travaux en les simplifiant au maximum sans trop s'éloigner  de la "théorie" expliquée dans un vocabulaire plus scientifique. 

Et cette fois-ci, le défi est de décrire en quelques mots la théorie darwinienne du fonctionnement cérébral de Gerald EDELMAN qui explique la production de la connaissance.

Sélection développementale : les processus à l'oeuvre dans le développement du cerveau ne se déroule pas tous de la même manière et ni au même endroit d'un neurone à l'autre. Ces variations expliquent la diversité des structures cérébrales d'un individu à l'autre y compris entre deux jumeaux.

Sélection par l'expérience : l'apprentissage modèle notre cerveau : la connexion entre les groupes de neurones est modifiée en fonction des interactions avec l'environnement, notamment à travers nos sens. Les neurones qui sont actifs en même temps – quand ils répondent à une même stimulation – vont voir leurs connexions se renforcer. 

Ces deux phénomènes se combinent : on parle alors de "cartes", sortes de maillages de groupes de neurones spécialisés dans le traitement d'une caractéristique de l'information : couleur, forme, odeur, orientation …

 

Réentrée des informations : 3ème et dernier pilier de la théorie d'EDELMAN qui explique comment les "cartes" précitées plus haut vont se relier/connecter/combiner … pour reconstituer, dans notre cerveau, la réalité et nous permettre de la percevoir comme un tout.

En utilisant le Mind Maping, le Concept Mapping et autres formes de Mapping, nous créons :
- un environnement de stimuli enrichis
- un renforcement de nos connexions neuronales
- une matérialisation de la combinaison de nos "cartes" spécifiques qui crée une carte mentale de la réalité perçue

Un livre en français pour en savoir + : 
Edelman G. M., Tononi G. – Comment la matière devient conscience, Odile Jacob (2000), Paris (traduction française de  A Universe of Consciousness. How matter becomes imagination, Basic Books, 2000) 

Patrick NEVEU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>