Interview de Liam Hughes

 

Le 16 Mai dernier, Matthieu Cottard, Managing Partner de Signos, a rencontré le créateur et directeur de la Plateforme Biggerplate, j'ai nommé Liam Hughes! Cette rencontre fût l'occasion pour nous de lui transmettre une " Mind Map interview ", c'est-à-dire, une carte avec toutes les questions que nous avions envie de lui poser sur lui, son expérience du Mind Mapping et bien sûr, sur Biggerplate.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, Biggerplate est la plus grande plateforme internet de partage de Mind Maps, elle réunit désormais plus de 30 000 membres et rassemble une jolie collection d'environ 290 000 Mind Maps sur à peu près tous les sujets possibles. Le site de partage a connu depuis sa création en 2008 un franc succès et on espère que celui ci va continuer encore longtemps…

Cette interview est pour nous et pour vous lecteur, l'occasion de découvrir ou de mieux connaitre un projet qui nous laisse penser que le Mind Mapping a vraiment de beaux jours devant lui. 

Liam Hughes et le Mind Mapping

Signos : Comment et quand avez-vous commencé à faire du Mind Mapping ?

Liam Hughes : J’ai découvert le Mind Mapping quand j’étais à l’université, où j’étais débordé par mon travail et la préparation de mes examens. On m’a présenté MindManager et j’ai trouvé cela incroyable de pouvoir rassembler toutes mes notes et mes informations à un seul endroit, et ensuite tout organiser de façon plus visuelle pour mes révisions. Cela a vraiment fait une grande différence pour moi, et c’est cette expérience qui m’a donné l’idée originale d’une bibliothèque de Mind Maps pour aider d’autres étudiants dans leurs études.

Signos Comment l’utilisez-vous ?

Liam Hughes : Je l’utilise aussi bien pour organiser et gérer mon entreprise au quotidien que pour mener des réflexions stratégiques à long-terme et des processus d'innovation. Je crois que le logiciel de  Mind Mapping est le « must » des outils pour les entrepreneurs et les entreprises start-up. Je l’ai  utilisé dans chaque activité de mon entreprise pour avoir des perspectives claires sur les situations et prendre de meilleures décisions. Mapper est au cœur de notre façon de travailler chez Biggerplate, car notre priorité est de rendre visible la vue d'ensemble  et de nous assurer que nous avons toujours des perspectives connectées à tout ce qu’il se passe au sein de la compagnie. Je ne pense pas qu’il  existe un autre outil au monde qui soit aussi bon qu’un logiciel de Mind Mapping pour atteindre cela.

Signos Qu’avez-vous fait avant Biggerplate ?

              Votre domaine d'étude ?

Liam Hughes : J’ai commencé Biggerplate lorsque j’étais à l’université, étudiant en sociologie. J’ai toujours été très intéressé par la manière dont les personnes et les groupes interagissent et s’engagent les uns envers les autres. A un niveau plus avancé de mes études, je suis devenu de plus en plus intéressé par comment cela se traduisait dans le monde de l'entreprise. Biggerplate m’a donné une grande opportunité d’explorer ces idées plus en profondeur, car je peux apprendre  les nombreuses manières employées par les personnes, partout dans le monde, pour utiliser différents outils (et logiciels) pour faciliter et permettre une meilleure communication, interaction et collaboration qui traverse les frontières comme jamais auparavant.

Signos Avez-vous travaillé ailleurs auparavant ?

Liam Hughes : Avant de commencer Biggerplate, j’ai travaillé pour une petite entreprise d’évènementiel à l’université et avant cela j’ai fait tous les jobs typiques que les étudiants et les adolescents font : travailler dans des bars et restaurants un peu partout.

A propos de Biggerplate !

Signos Quand avez-vous créé la plateforme ?

Liam Hughes : La première version de notre bibliothèque de Mind Maps a été lancée en Janvier 2008. C’est difficile de croire que l’entreprise va avoir 5 ans en janvier !

Signos Comment avez-vous eu l’idée de créer cette plateforme de partage ?

Liam Hughes : J’ai découvert le logiciel de Mind Mapping quand j’essayais de réviser pour mes examens. Cela m’a beaucoup aidé et j’ai pensé que ce serait formidable s’il existait un site internet où les étudiants pourraient trouver du contenu académique en format de Mind Mapping, je n’ai  trouvé aucun autre site qui le faisait, donc j’ai décidé d’essayer et d’en créer un !

Signos : Lors de sa création, quel était le premier objectif de Biggerplate ?

Liam Hughes : Notre premier objectif était de créer un espace utile pour les étudiants et les enseignants pour partager et accéder à des informations scolaires en Mind Maps. Mais une fois que nous avons lancé le site, nous nous sommes aperçus que des utilisateurs professionnels s’engageaient beaucoup plus  que les étudiants et les professeurs, nous avons donc commencé à nous concentrer principalement sur les utilisations entrepreneuriales plutôt que sur  l’éducation.
Notre but désormais est très simple, et couvre à la fois le monde de l'entreprise  et l’éducation. Notre objectif est d’être la meilleure source de contenu Mind Mapping et la meilleure communauté dans le monde.
Tout ce que nous faisons est centré sur cet objectif, et si un projet ne nous aide pas à nous rapprocher de ce but, alors nous ne le faisons pas !

Signos : Vous attendiez-vous à avoir autant de membres ?

Liam Hughes : Je ne suis pas sûr ! Nous avons plus de 30 000 membres maintenant, ce qui est de loin la plus grande communauté indépendante de mind mappers dans le monde et une grande réussite. Mais, les meilleurs développeurs de logiciel entre eux doivent probablement avoir 5 millions d’utilisateurs (approximativement), ce qui montre que nous sommes encore relativement petit, qu’il y a un énorme potentiel et que nous pouvons réunir beaucoup plus de personnes sur Biggerplate.
Nous espérons atteindre 40 000 membres d’ici la fin de l’année, mais nous visons vraiment l'objectif des 50 000. Si nous atteignons cet OBJECTIF, cela signifie que la communauté Biggerplate aura doublé en 2012, ce qui serait un signe très positif pour nous, mais également pour le monde du Mind Mapping dans son ensemble.

Signos Combien de nationalités sont représentées dans la communauté de Biggerplate ?

Liam Hughes : voir la page : mind-mappers-around-the-world

Depuis que nous avons lancé le site, nous avons eu des visiteurs originaires de plus de 200 pays différents, et nos membres semblent venir de presque partout où vous pouvez imaginer !

Notre carte de mappers est une façon assez drôle de voir d'où les différentes personnes sont originaires, et nous essayons de plus en plus de démontrer que le Mind Mapping et la communauté Biggerplate et désormais réellement internationale.

Nous avons beaucoup de travail à faire pour améliorer la façon dont notre site fonctionne pour les visiteurs étrangers qui ne parlent pas anglais, et en travaillant avec des partenaires comme Signos, nous espérons d'ici la fin de l'année, améliorer significativement l’utilisation du site pour ces personnes.

Signos Après la très bonne fonctionnalité des groupes, quels sont vos prochains projets d’évolution pour Biggerplate ?

Liam Hughes : La fonctionnalité des groupes est vraiment sympa, mais il y a encore beaucoup de travail à faire pour l’améliorer au niveau de la qualité que nous voulons chez Biggerplate, donc nous allons continuer à travailler sur les groupes durant les prochains mois.
En plus de cela, il y a beaucoup d’autres projets sur lesquels nous sommes en train de travailler, notamment traduire le site dans différentes langues et introduire une version « pro » de Biggerplate qui permettra aux membres de partager leurs maps  et d’utiliser Biggerplate à un niveau supérieur ! Nous travaillons également à l’amélioration des indicateurs de qualité des cartes, ainsi il sera plus facile de trouver et d’identifier les mind maps de qualité sur le site. Nous avons aussi de nombreux autres projets, mais vous devrez attendre et voir !

Signos Utilisez-vous le Mind Mapping pour gérer votre équipe Biggerplate?

Liam Hughes : Oui, mapper est au cœur de notre travail quotidien, et de notre planification à long terme. Par exemple, notre réunion d’équipe hebdomadaire est gérée grâce à une mind map constamment mise à jour, et nous avons chacun un tableau de bord personnel que nous utilisons pour l'organisation personnelle de nos propres projets et responsabilités dans l’entreprise. 

Signos Quel est votre rêve le plus grand/ fou pour les prochaines années concernant la plateforme ?

Liam Hughes : La plus grande idée, pour le moment, est probablement la création d’un grand événement pour réunir des membres de Biggerplate venus de partout dans le monde. Nous voulons créer l'opportunité pour les personnes de se retrouver et de vraiment explorer les différentes façons d’utiliser le  Mapping dans les petites et grandes organisations autour du monde, et nous sentons le devoir d’essayer et de réussir à ce que cela arrive ! J’ai vraiment de la chance de par mon rôle chez Biggerplate car je suis amené à rentrer en contact et à rencontrer des personnes fantastiques de partout dans le monde et qui partage mon intérêt pour le Mind Mapping et son utilisation dans le monde de l’entreprise et l’éducation. Chaque fois que je rencontre un membre de Biggerplate en personne, je reviens avec des perspectives neuves, j’apprends énormément et je reviens avec de nouvelles idées. Je veux que plus de monde aient la chance de faire cela, car  beaucoup de personnes n’ont certainement pas l'occasion de pouvoir le faire. Nous pensons, que nous devrions essayer et créer cette opportunité pour les personnes, donc c’est un des grands projets un peu fou sur lequel nous sommes en train de travailler dure en ce moment.

L'avenir du Mind Mapping 

Signos Pensez-vous que le moyen le plus efficace pour faire connaitre la méthodologie du Mind Mapping est l’internet et les plateformes de partage internet comme Biggerplate ?

Liam Hughes : Oui. Je pense que Biggerplate est une des meilleures façons de montrer comment le Mind Mapping est utilisé par des personnes réelles dans de véritables situations partout dans le monde. C’est une manière très efficace d'expliquer ce qu’est le Mind Mapping et comment cela peut-il aider. Nous essayons toujours de contextualiser le Mind Mapping, plutôt que de simplement en parler juste pour le principe. La meilleure façon d’aider quelqu’un à comprendre le Mapping est de lui expliquer comment cela peut l’aider dans certaines situations spécifiques qui sont particulièrement importantes dans leur métier ou industrie. Biggerplate.com,  aide les personnes à voir comment ils pourraient utiliser le Mapping, simplement en leur montrant comment d’autres personnes l’ont utilisé dans des situations similaires.

Internet nous a permis, plus que jamais, de mettre en contact des mappers, et je pense que c’est cela qui va permettre de propulser le mapping plus loin dans les courants dominants internationaux. Nous espérons que Biggerplate puisse jouer un rôle pour que cela arrive, et devienne un acteur central et important dans l’avenir de l’arène du mapping !

Un grand merci à Liam Hughes d'avoir pris le temps de répondre à nos questions ! Pour lire cette interview en anglais, cliquez ici.

Une réflexion au sujet de « Interview de Liam Hughes »

  1. Ping : Interview de Liam Hughes | Blog Signos | Mind Map 2.0 | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>